Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

POUR ALLER PLUS LOIN

Pourquoi beaucoup d’amour (ou de motivation) ne suffit pas

Par Alfie Kohn Titre original : Why Lots of Love (or Motivation) Isn’t Enough. Traduction : Catherine Barret. Détecter les fils invisibles qui relient des théories et des sujets de recherche les plus variés est un de mes grands plaisirs. Il m’arrive même parfois de remarquer (après coup) ce genre de fil conducteur entre certains […]

La domination adulte, terreau de la VEO ?

Par Gaëlle, membre de l’OVEO Christine Delphy, directrice de recherche émérite au CNRS et directrice de la revue Nouvelles Questions féministes1, a signé la préface du livre d’Yves Bonnardel La Domination adulte : l’oppression des mineurs, paru en septembre 2015 aux éditions Myriadis. Son analyse de la situation des enfants dans notre société, mise en […]

Peut-on mettre des « limites » sans punir (ni frapper) ?

Autrement dit : Peut-on socialiser sans utiliser la violence morale (ou physique) ? Par Peggy Millez, membre de l’OVEO, éducatrice de jeunes enfants Il y a quelques jours, nous avons été interpellés par l’intervention d’un pédopsychiatre, Michel Botbol, invité dans l’émission « Les Maternelles » sur France 5 le 22 avril 2014. Comme beaucoup d’autres […]

Non, l’empathie ne rend pas les bébés capricieux !

Eléments de réflexion sur la question : Faut-il prendre ou non les bébés dans les bras lorsqu’ils pleurent ? Par Peggy Millez, membre de l’OVEO Cette question que se posent tous les parents divise. Il y a, d’une part, ceux qui pensent que prendre régulièrement dans les bras un bébé qui pleure et dont les […]

Et si la parentalité positive n’était pas si positive que cela ?

Par David Dutarte Depuis plusieurs années, le Conseil de l’Europe, en parallèle à la demande d’interdiction des châtiments corporels et autres traitements humiliants envers les enfants dans ses États membres, fait la promotion de la parentalité positive. Mais que signifie réellement cette notion ? Une parentalité qui respecte l’intérêt supérieur de l’enfant Dans son discours […]

‹ Articles précédents