Pourquoi appelle-t-on cruauté le fait de frapper un animal, agression le fait de frapper un adulte et éducation le fait de frapper un enfant ?

Communiquer avec les nouveaux-nés, un moyen de prévenir la maltraitance

On sait aujourd'hui que le principal facteur de répétition (prédicteur) de toute violence envers les enfants est le fait d'avoir soi-même subi de mauvais traitements lorsqu'on était enfant. Cependant, cette répétition n'est évidemment pas automatique. La prise de conscience est déjà en soi un grand pas vers la non-répétition. Mais l'attachement initial entre les parents et leur enfant est tout aussi essentiel, et son absence ou sa perturbation sont une cause importante de mauvais traitements, même de la part de parents à l'origine désireux de « bien faire ». Si cela ne nous dispense pas, encore une fois, d'une prise de conscience globale des causes et des effets de la violence éducative ordinaire, il est donc nécessaire que les parents (et les professionnels !) soient informés de tout ce qui favorise l'établissement dès la naissance d'un lien fort avec un enfant. C'est le combat du Dr Peyrat, dont nous avons aussi publié la lettre ouverte aux autorités pour une véritable information préventive.


Le Dr Christian Peyrat, porte-parole et porte-voix au service de la petite enfance

Par Amandine, membre de l’OVEO

Pédiatre et expert judiciaire en pédiatrie, missionné durant 20 ans pour examiner des enfants suspectés d’être maltraités et notamment des bébés secoués, le docteur Christian Peyrat a mis sa personne et son savoir-faire au service de la prévention de ces passages à l’acte qui ne sont pas le fait d’individus spécialement désaxés, mais peuvent bien au contraire arriver aux « gens bien » et de toute façon arrivent bien trop fréquemment. Rappelons qu’en France, au XXIème siècle, deux enfants meurent chaque jour sous les effets des débordements d’un adulte ! Sans compter les maltraitances plus ordinaires, celles qui ne laissent pas de traces visibles…

Le Dr Peyrat, ne pouvant se résigner à simplement constater ces maltraitances et leurs effets, a centré son action sur la recherche de moyens simples à mettre en œuvre afin d'éviter, dès la naissance, toute incompréhension et autres « duels d’impuissance » (Winnicott) qui mènent facilement à la maltraitance. Ses recherches ont montré que peu d’adultes, parents ou même professionnels sont pleinement conscients des besoins intenses et des compétences inouïes du petit humain, si facilement taxé d’être « manipulateur » quand on le considère par ailleurs impotent… Elles ont également mis en avant que, dès les toutes premières semaines de vie, si on laisse ce temps-là disponible et qu’on le favorise, un véritable échange conversationnel parents/enfant peut se nouer et une communication harmonieuse s'établir. Dès lors, le lien sereinement établi conduit à un attachement privilégié, les parents ne se sentent plus démunis, le bébé ne leur est plus aussi étranger.

Le Dr Peyrat, tout en menant un combat personnel contre la maladie – combat qui ne faisait que nourrir la force de son engagement pour la petite enfance, tant celui-ci revêt également un caractère d’urgence à l’échelle individuelle et sociétale, a alors lancé des ateliers gratuits afin de promouvoir cette invitation à observer ces enfants pris « sur le vif », révélant leur surprenante vérité. Après trois ans de mise au point, avec les encouragements des familles, le film Bon sens et bonheur dès l'aube de la vie a vu le jour, et un second DVD arrive ce mois-ci (juin 2015) : Chut ! Bébé parle…, toujours pour simplement donner à voir les compétences insoupçonnées des tout-petits, pour une juste appréhension du très petit enfant (de moins de 1 mois) et de l’enfant qui grandit.

Reste qu’il est difficile, dans notre pays, de faire entendre la cause des petits enfants, et il semble bien que l’image soit, ici plus que jamais, un précieux médiateur, qui nous touche directement et dépasse nos préjugés, nos histoires individuelles et nos doutes, pour simplement leur laisser enfin la parole !


Liens :

Site principal : Le Berceau du cœur

Un article du journal Le Mauricien : Le Dr Christian Peyrat : « C’est vraiment un cadeau de savoir s’y prendre avec un tout petit enfant »

Deux articles sur le site psychologies.com :

- 5 conseils pour communiquer avec un nouveau-né

- Bébé secoué : prévenir l’irréparable

Résumé du DVD1 Bon sens et bonheur dès l’aube de la vie :

Outil pédagogique, ce film offre aux professionnels de l’enfance un savoir-faire inédit en termes de communication avec l’enfant dès son plus jeune âge. La compétence parentale induite s’inscrit dans la prévention des dysfonctionnements familiaux et de la maltraitance. Tous les enfants sont concernés, surtout en cas de handicap mais aussi en cas de précocité. Leur réalité révélée à l’écran au cours de scènes simples et reproductibles nous montre leur bien-être – parfois vital – de se savoir compris. Ici, pas de performance ni de test : c’est à l’adulte de réfléchir et de s’adapter. L’intention de l’auteur est de partager le témoignage que l’on peut recueillir auprès de nos propres enfants, offrant les clés permettant de « bien communiquer » avec les siens. Tous les enfants sont heureux et vivement intéressés par ces échanges « à leur niveau ». Leur étonnante capacité de compréhension contraste avec une vision obsolète de les croire « trop petits » pour en savoir autant. Réussir des échanges complets et très précoces, associé au contrôle des pleurs met un terme aux angoisses parentales et harmonise le vécu de toute la famille. Considérer nos enfants sous ce jour nouveau constitue alors un puissant gage de « bientraitance » et de réussite de la parentalité.

Les trois bandes-annonces de ce DVD visibles sur Internet : bande-annonce 1 ; bande-annonce 2 ; bande-annonce 3.