Quand on a rencontré la violence pendant l'enfance, c'est comme une langue maternelle qu'on nous a apprise.

Marie-France Hirigoyen.

Il n’est pas nécessaire de souffrir pour être beau !

Une série de vidéos visibles sur Youtube ont été réalisées par l'association LDMT, qui promeut la méthode de musculation "sans violence" d'Olivier Lafay. L'OVEO ne soutient aucune méthode quelle qu'elle soit, mais apprécie que les personnes souhaitant travailler (sur) leur corps aient à leur disposition des méthodes ne faisant pas l'apologie de la souffrance "pour leur bien". Nous notons aussi que ces vidéos (et cette association) contribuent à faire connaître l'oeuvre d'Alice Miller à un public qui aurait pu ne pas être touché sans cela.

Cette association a réalisé en mai et juin 2017 deux séries de cinq vidéos (dans la série "In vivo veritas"), l'une avec Olivier Maurel, fondateur de l'OVEO, l'autre avec Brigitte Oriol, thérapeute, également membre de l'OVEO et ancienne assistante d'Alice Miller.

Série avec Brigitte Oriol (mai 2017) :

Série avec Olivier Maurel (juin 2017) :

  • Entretien avec Olivier Maurel - Présentation (1) (7’16”) avec le psychiatre Raphaël Arditti, membre de LDMT.
  • Le trou noir des sciences sociales (2) (10’47”), sur le livre d'Olivier Maurel du même nom.
  • L'Homme n'est pas violent par nature (3) (11’34”), sur son livre Oui, la nature humaine est bonne !
  • Torturer, c'est la santé ? (4) (5'49").
  • Violence et jouissance (5) : à propos du masochisme et de Jean-Jacques Rousseau (6'55")1.
    • On peut trouver sur la page de vidéos de cette association d'autres conférences intéressantes (et souvent amusantes !), en particulier cette série sur la "zone de confort", qui montre l'absurdité des exhortations à "en sortir" : vidéo 1, vidéo 2, vidéo 3.


      1. Une remarque sur la question du masochisme dans le sport : la "jouissance" éprouvée par la souffrance dans le sport peut ne pas être due (ou pas seulement) à un souvenir d'humiliation (l'humiliation dans l'enfance serait plutôt ce qui motive le désir de performance et de compétition), elle est aussi liée à une forme d'addiction à l'adrénaline, justement parce que le corps ne fonctionne plus en "homéostasie". Voir les vidéos sur la différence entre sortir de sa "zone de confort", donc de l'équilibre, et l'élargir, sans souffrance ni usage de drogues. []