Il est urgent de promouvoir la culture du respect de l’enfant comme “ultime révolution possible” et comme élément fondamental de transformation sociale, culturelle, politique et humaine de la collectivité.

Maria Rita Parsi, psychologue italienne.

Revue de presse

2018

Vous pouvez nous signaler des articles importants (concernant la violence éducative ordinaire) à ajouter à cette revue de presse ! Pour cela, envoyez-nous un message à l'adresse publication@oveo.org.

Novembre

26 novembre
Les pays interdisant les punitions corporelles ont une jeunesse moins violente, selon une étude, selon un article du site Santé sur le Net qui relaie une étude canadienne récente portant sur plus de 400 000 adolescents issus de 88 pays (voir ci-dessous, 16 octobre).

22-23 novembre
Sur France 24 le 22 novembre, La France prépare une loi anti-fessée pour "faire bouger la société", entretien avec Gilles Lazimi. Le 23, un petit article dans le magazine marocain Grazia : La fessée bientôt interdite en France ?. (Notons l'usage persistant dans les médias du mot "fessée" pour résumer tout ce que contiendrait cette loi...)

19 novembre
Dans un article du journal Libération, le Défenseur des droits Jacques Toubon "en appelle à une meilleure protection juridique des enfants en bas âge, de la naissance à six ans, alors qu'une nouvelle tentative d'interdire des châtiments corporels doit être débattue à la fin du mois à l'Assemblée". (Rappelons que, bien sûr, l'interdiction des châtiments corporels ne concerne pas seulement les enfants de moins de six ans... Lire aussi notre article sur cette proposition de loi qui, pour le moment, ne prévoit pas explicitement l'abolition du "droit de correction" recommandée par le Défenseur des droits.)

A lire aussi : un article sur Europe 1, et sur France TV info : La fessée : d’importantes conséquences psychologiques.

Un article en anglais : Spanking in developing countries does more harm than good, autrement dit : "Les châtiments corporels font plus de mal que de bien, y compris dans les pays les plus pauvres" (contrairement aux arguments du "relativisme culturel" dénoncé entre autres par Alfie Kohn dans l'annexe à son livre Aimer nos enfants inconditionnellement). Cet article signale une étude (en anglais également) menée par l'Unicef dans 62 pays du monde sur 215 885 enfants de 3 à 4 ans, à paraître (?) en février 2019 dans la revue Child Abuse & Neglect : Spanking and young children’s socioemotional development in low- and middle-income countries

14-16 novembre
Le 16, sur le site du journal Le Monde : La fessée interdite dans 54 pays… et bientôt en France ?.
Le 15 dans Libération : Schiappa [sic] favorable à une mesure anti-fessée bientôt examinée à l’Assemblée.
Le 15 dans Le Figaro : Claques, fessées, tapes : vers une interdiction des violences éducatives dans la loi.
Le 14 dans Le Parisien : Interdiction de la fessée : "Il n’y a pas de petite ou grande claque".

13 novembre
Dans la revue Lien social du 13 au 26 novembre 2018, un "billet d'humeur" de Jacques Trémintin sur l'éthique de la réciprocité, qui doit aussi s'appliquer entre adultes et enfants : Cherchez l'erreur.

6 novembre
Un article paru dans le quotidien québécois Le Devoir titre que La fessée peut laisser des séquelles à long terme. La bonne nouvelle de cet article, c'est que c'est l'association de pédiatres américains AAP (American Academy of Pediatrics) qui le dit, mettant ainsi à jour sa politique, en accord avec les nombreuses études publiées depuis 20 ans qui démontrent en effet des répercussions pouvant "comprendre de l'agressivité, des changements au cerveau, des problèmes de toxicomanie et des tendances suicidaires à l'âge adulte".

En revanche, la discipline elle-même n’est pas remise en question, et les auteurs se contentent de recommander un autre moyen (considéré donc comme n’étant pas une forme de violence psychologique) pour "modifier le comportement" des enfants : les récompenser et les féliciter quand ils obéissent. (Lire à ce sujet les articles et les livres d'Alfie Kohn.)

Lire le document de l'AAP : Effective Discipline to Raise Healthy Children.

Octobre

16 octobre
Un article du Quotidien du médecin intitulé L'interdiction des châtiments corporels envers les enfants est corrélée à une moindre criminalité adolescente. Cet article renvoie à une étude en anglais de FJ Elgar et al. publiée in extenso sur le site BMJOpen : Corporal punishment bans and physical fighting in adolescents: an ecological study of 88 countries.


Un article intitulé Et si la paix dans le monde commençait réellement à la maison, faisant partie d'un dossier plus large sur "Les violences", a été publié dans La Lettre, la Revue des sages-femmes libérales n° 118, automne 2018. Il avait été demandé à l'association Stop VEO de le rédiger.

Cet article de quatre pages, qui s'adresse aux adhérent.e.s de l'Association nationale des sages-femmes libérales, informe des méfaits de la VEO et regrette que la France ne soit pas encore signataire de son abolition, contrairement à 53 pays dans le monde. L'article met en lumière les avancées des neurosciences sur les conséquences de la VEO sur le cerveau de l'enfant, qui n'atteint sa maturité que vers 25 ans. Il informe sur l'adultisme et la nécessité de changer de regard sur l'enfant "afin de tendre vers un accompagnement sans violence. Le voir comme un être à part entière, un adulte en puissance, avec un libre arbitre et un esprit critique à développer". L'exemple de la Suède, qui a aboli les violences éducatives en 1979, est cité comme un modèle à suivre.


4 octobre
Dans l'émission La bande originale du 4 octobre 2018 sur France Inter, l'animateur Nagui évoque les conséquences à l’âge adulte des châtiments corporels des enfants (à propos du film En mille morceaux de Véronique Mériadec, avec Clémentine Célarié). Une minute à réécouter (à partir de 32'35") :

« Et puis il y a ceux qui se posent encore des questions sur la manière d'éduquer les enfants et qui n'hésitent pas à dire que "Ah allez, une petite fessée de temps en temps, un petit coup de ceinture de temps en temps, c'est pas bien grave !" Quand on voit ce film, on voit aussi et on entend l'impact de tous les gestes, de tout ce qui peut se passer, des dégâts que l'on peut causer pendant l'éducation sur les enfants, mais avec une résonance qui peut amener jusqu'au crime. On peut pas imaginer, aucun père qui dit "Allez, une bonne raclée de temps en temps ça fait pas de mal" ne peut imaginer qu'il est peut-être en train de fabriquer un futur criminel, et ça aussi ça peut donner à réfléchir. »

Juillet

31 juillet
Dans Une bonne tasse d'été sur France Inter, Marie Sauvion consacre son émission (50') à la thématique "Éduquer à l'égalité". Les invités sont Maxime Rusniewski, Marie Donzel, Élise Morfin et Hélène Fresnel. Élise Morfin est l'autrice du blog "Maman rodarde" où elle met notamment à disposition les petits dépliants qu'elle a d'abord créé pour aider son fils à se défendre face aux stéréotypes sexistes.

28 juillet
Le n°1-2018 des Cahiers de la Réconciliation, publié par le MIR (Mouvement International de la Réconciliation), consacre  un dossier à l'abolition des violences dans l'education. Des réponses d'Olivier Maurel,Catherine Gueguen, Edwige Antier, Gilles Lazimi et Eloise Di Gianni occupent 40 pages.
Un exemplaire en version électronique peut être commandé à leur secrétariat.

Avril

14 avril
Les écueils des techniques de communication dites non violentes, un article de Daliborka Milovanovic et Victorine Meyers, membres de l'OVEO, sur l'usage de la CNV comme outil d'éducation bienveillante, à lire sur le site Le Gai Savoir.

13 avril
Et tout le monde s'en fout est une web-série bimensuelle (créée par Fabrice de Boni et Axel Lattuada) qui traite à chaque épisode (environ 4 minutes) d'une thématique différente, abordant tour à tour la science, la politique ou la psychologie. Sur un ton rythmé et humoristique, le discours est néanmoins très pédagogique. (Les sources citées sont disponibles dans la description de la vidéo sur YouTube.) Voir l'épisode 21 (13 avril 2018) : La violence.

1er avril
Publication sur le site Le Gai Savoir de la deuxième partie de l'article sur l'obéissance, Ni obéir, ni désobéir : simplement être libre ! Partie 2.

11 avril
Sur Radio Notre-Dame, Olivier Maurel a été invité par Sabine de Waegeneer et Emmanuel Ballet de Coquereaumont à participer avec eux à l'émission En quête de sens du 11 avril 2018 sur le thème : "Qui est notre enfant intérieur". Les deux invités s'expriment sur leurs traumatismes d'enfance dus à la violence éducative et parlent du déni en faisant référence à Alice Miller. En fin d'émission, Olivier Maurel exprime le souhait que le pape et le catéchisme respectent enfin la Convention internationale des Droits de l'enfant et que l’Église retire de sa doctrine le dressage des enfants par les châtiments corporels.

Mars

30 mars
Sur varazur-tv.fr, dans l'émission Face à face, un entretien d’environ 30 minutes avec Olivier Maurel sur la question des châtiments corporels et l'état actuel de la législation.

26 mars
Publication sur le site Le Gai Savoir de Daliborca Milovanovic, membre de l'OVEO, de la première partie d'un article sur la question de l'obéissance : Ni obéir, ni désobéir : simplement être libre ! Partie 1. A signaler également, cet article du 11 mars 2018 : Autorité, impérialisme adulte et colonisation de l’enfance.

24 mars
Les expériences stressantes de l’enfance pourraient modifier l’ADN des cellules cérébrales. Cet article du site Trust my science relaie une étude de chercheurs californiens du Salk Institute for Biological Studies, réalisée sur des souriceaux, mais dont il est permis penser que les résultats pourraient être transposés aux êtres humains, car d'autres études ont déjà montré des modifications épigénétiques dues au stress dans l'enfance (voir notre rubrique Etudes scientifiques).

18 mars
Dans son article Qu'est-ce que la maltraitance émotionnelle ? publié sur le site "Les pros de la petite enfance", Héloïse Junier, psychologue en crèche, présente l'impact des maltraitances émotionnelles sur le cerveau des enfants. Elle fait le point sur les dernières recherches en neurosciences affectives et sociales qui vont dans ce sens, et donne des exemples de maltraitances émotionnelles dues aux professionnels de la petite enfance ou engendrées par l'institution elle-même.

2 mars
Plusieurs journaux relaient l'annonce de la ministre de la Santé Agnès Buzyn disant qu'elle soutiendra la proposition de loi sur les punitions corporelles :

Février

Janvier

23 janvier

10 janvier
Un article de Philip D. Jaffé, de l'université de Genève, et Jean Zermatten, président du Comité ONU des droits de l’enfants, sur le site du journal suisse Le Temps, rappelle qu'en Suisse aussi, il est... temps que les enfants bénéficient d'une éducation non violente : Assez de la gifle et de la fessée, armes pédagogiques d’une société d’antan !

2 janvier
Sur le site du journal marocain L'Economiste, un entretien avec Philippe Maalouf, spécialiste du programme éducation à l’Unesco et responsable du secteur Algérie, Maroc, Mauritanie et Tunisie, sur les châtiments corporels à l'école et leur relation avec les autres formes de violence : Violence scolaire : Le châtiment corporel est déstructurant pour l’enfant.


Revue de presse 2017
Revue de presse 2016
Revue de presse 2014-2015