Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

5 avril : Un 19ème État européen interdit les punitions corporelles infligées aux enfants

Une brève publiée récemment par le Conseil de l'Europe nous apprend que la Moldavie vient de déclarer illégales toutes les formes de châtiments corporels et de violences psychologiques ou physiques envers les enfants, devenant ainsi le 19ème État européen à le faire. Nous nous réjouissons de cette nouvelle, tout en déplorant que la "patrie des droits de l'homme" estime toujours de son devoir de laisser cette "liberté" aux parents...