Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Contact

Nous contacter, Adhérer, Nous aider

C’est le bon moment pour adhérer ou réadhérer à l’OVEO ! L’OVEO a été reconnu en 2016 association d’intérêt général. Vos cotisations et les dons que vous faites à l’OVEO vous permettent donc de bénéficier d’une réduction d’impôt. Les adhésions reçues à partir du 1er octobre sont valables jusqu’au 31 décembre de l’année suivante. Pour […]