Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

POUR UN MONDE SANS VEO

Ateliers – Déconstruire la domination adulte : en finir avec l’éducation

Ces ateliers ne sont pas délivrés par l’association OVEO elle-même. Pour toute information complémentaire, merci de prendre contact avec l’organisatrice via l’adresse email ci-dessous. « De plus en plus d’adultes prennent conscience de la violence éducative ordinaire et souhaitent sortir de notre vieille culture de la domination envers les enfants (et pas que !) pour construire de nouveaux types […]

,

Enfants CAPables : une formation à destination des écoles primaires

Programme de prévention des violences envers les enfants Née aux États-Unis (Nevada) en 1984, l’association Child Assault Prevention Project a élaboré un programme de prévention de la violence faite aux enfants qui s’est étendu au fil des ans dans plusieurs pays. Leur but est de donner du pouvoir aux enfants pour être « Safe, Strong and […]

,

Un Dictionnaire du fouet et de la fessée

Par Olivier Maurel Les Presses universitaires de France viennent de publier un gros Dictionnaire du fouet et de la fessée1, sous-titré Corriger et punir, allusion au livre Surveiller et punir de Michel Foucault. Deux historiennes, Isabelle Poutrin et Elisabeth Lusset, ont dirigé cette publication qui a fait appel aux contributions de 164 spécialistes de disciplines […]

, , , ,

Conférence gesticulée : « C’est pour ton bien ma chérie »

Alors que sa première conférence gesticulée (« … Et baisse les yeux quand j’te parle ! De la violence éducative ordinaire à la violence de l’humanité ») tourne encore, Camille Pasquier (membre de l’OVEO) a souhaité prolonger cette discussion avec le public en s’attaquant plus largement à la domination adulte (âgisme). Sa deuxième conférence gesticulée, « C’est pour ton […]

Lettre ouverte à Corine Pelluchon à propos de son livre Éthique de la considération

Par Olivier Maurel, avril 2022 Madame, Ce qui m’a attiré vers votre livre Éthique de la considération, c’est le rapport entre la belle reproduction du tableau de Berthe Morisot, Le Berceau, qui orne sa couverture et l’idée de considération. Comme je travaille moi-même depuis plus de vingt ans sur la violence manifestée à l’égard des […]

« Who’s afraid of Alice Miller »

Le Forum de l’Enfance libre organise un événement autour du film Who’s afraid of Alice Miller, documentaire du réalisateur bâlois Daniel Howald. Le film sera disponible sur la plateforme Vimeo du 2 novembre au 17 novembre 2021. Les codes d’accès seront communiqués par mail après inscription à l’événement sur HelloAsso (accès au film et table […]

« Avez-vous des traumas que vous ne soupçonnez pas ? »

La psychologue clinicienne et psychothérapeute Catherine la psy cherche à vulgariser la psychologie sur ces vidéos et son compte Instagram (@catherine_la_psy). Dans cette courte vidéo « Avez-vous des traumas que vous ne soupçonnez pas ? » (7’36, novembre 2020), elle revient sur le terme « traumatisme » – utilisé autrement en psychologie que dans le langage courant – et […]

Encore la résilience…

Par Catherine Barret, membre de l’OVEO Dans un remarquable article paru sous le titre « Assignés à résilience ? » dans la rubrique « Penser autrement » du dernier numéro 2020 du magazineTélérama1, la journaliste Juliette Bénabent retrace l’historique de la notion de résilience et les critiques dont elle fait l’objet. À bien des égards, ces critiques […]

La Vie ordinaire des génocidaires et l’ordinaire oubli de la violence éducative

Compte-rendu d’Olivier Maurel (suivi de la réponse de l’auteur) Les éditions du CNRS ont publié en janvier dernier La Vie ordinaire des génocidaires, de Richard Rechtman, anthropologue et psychiatre, directeur d’études à l’École des Hautes études en sciences sociales1. Rechtman dit avoir passé plus de trente années à travailler sur les génocides et leurs victimes […]

‹ Articles précédents