Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Don et autre achat

Vous souhaitez effectuer un don à l'OVEO par chèque ? Merci de remplir ce formulaire en ligne afin de faciliter le suivi de votre règlement

* indique un champ requis
Chèque : libellé à l'ordre de l'OVEO, envoyez-le à :
Maryse Martin
7 rue Jacques-Yves Cousteau
17220 Salles-sur-Mer (France)
Votre email nous permettra de vous envoyer un reçu fiscal.