Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Journée internationale de la non violence éducative

Mercredi 29 avril de 13h30 à 17h30 à Montpellier, Espace Martin Luther-King, l'OVEO sera représenté à la Journée internationale de la non violence éducative, organisée par l'association Parent’A.G.E. (Accompagner et Grandir Ensemble) et le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) sur le thème Prendre soin de nos enfants, de nous, de la relation, avec en particulier :
* à 14 h : projection du film de Marion Cuerq Si j’aurais su… je serais né en Suède !,
* à 15h30 : débat "Pourquoi une loi contre la violence éducative ordinaire".
(Programme complet et affiches sur Parent’A.G.E.)