Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Fermeture de l’organisation Global Initiative to End All Corporal Punishment of Children

C’est avec beaucoup de tristesse et d'inquiétude que l’OVEO a appris la fermeture de Global Initiative to End All Corporal Punishment of Children, décidée pour septembre 2020.

Cette organisation née en 2001 avait pour but de mettre fin à toute forme de violence envers les enfants en soutenant la mise en place dans tous les États d’une loi abolissant les châtiments corporels et les traitement humiliants. L’action commencée depuis 19 ans est encore loin d’avoir atteint partout cet objectif pourtant nécessaire pour un monde vivant en paix. La disparition de Global Initiative ne peut que retarder le moment où les plus jeunes des humains seront considérés partout comme des personnes ayant des droits à part entière.

Les professionnels de Global Initiative sont des experts qui élaborent et diffusent  de nombreuses ressources indispensables, consultables sur leur site traduit en 5 langues. On peut notamment y trouver des recherches  juridiques sur la situation de chaque pays ou territoire dans le monde, avec des analyses sur l’application des traités relatifs aux droits humains et de la Convention internationale des droits de l’enfant, ainsi que des outils et appuis techniques pour soutenir dans chaque pays le plaidoyer pour une loi d’abolition des châtiments corporels.

Leur expertise est reconnue internationalement et l’ONU s’appuie sur leur analyse pour évaluer la situation d’un État lors de l’examen périodique des droits de l’enfant et lors du vote d’une loi relative à l’interdiction des châtiments corporels.

Leur soutien et leurs éclairages sont précieux dans beaucoup de pays. En 19 ans d’existence, le nombre de pays abolitionnistes est passé de 11 à 60 ! Leur action est incontournable, pertinente et salutaire. En France en particulier, l’accompagnement de Global Initiative a été constant pour dépasser de nombreux obstacles et aider au vote de la loi de juillet 2019.

L’OVEO a eu des liens étroits avec des experts de Global Initiative qui ont apporté leur éclairage juridique à chaque phase de l’élaboration de la loi et du plaidoyer envers les élus. L’OVEO a aussi été invité par Global Initiative à des conférences internationales et pour le programme Never violence.

Nous remercions vivement Global Initiative pour son engagement et ses actions ainsi que pour son aide active, et nous appelons à un soutien massif pour que ce travail indispensable à la cause des enfants et de la paix trouve les moyens de se poursuivre. Si vous-même ou votre organisation avez une idée pour soutenir la poursuite de cette action, vous pouvez contacter la responsable de Global Initiative to End All corporal Punishment of Children : Anna Henry anna@endcorporalpunishment.org