Les enfants n'ont pas besoin d'être éduqués, mais d'être accompagnés avec empathie.

Jesper Juul.

La société française était et reste violente

Témoignage reçu en réponse au questionnaire du site


Avez-vous subi vous-même de la violence éducative au cours de votre enfance ? Sous quelle forme ?

Oui, verbale et psychologique.

A partir de et jusqu'à quel âge ?

de la petite enfance

Par qui ?

père et mère

Cette ou ces personnes avaient-elles elles-mêmes subi de la violence éducative dans leur enfance ?

Oui, mon père des violences physiques et ma mère des négligences éducatives et probablement des abus à caractère sexuel.

Vous souvenez-vous de vos sentiments et de vos réactions d'alors ?

Sentiment d'injustice et de colère.

Avez-vous subi cette épreuve dans l'isolement ou bien avez-vous eu le soutien de quelqu'un ?

Isolement

Quelles étaient les conséquences de cette violence lorsque vous étiez enfant ?

États émotionnels et psychiques inconstants avec une basse ou haute estime de soi.

Clivage entre le monde familial et social avec un paraître hypernormé.

Quelles en sont les conséquences maintenant que vous êtes adulte ?

Hypersensibilité ; après des années avec une grosse carapace je commence à 50 ans à avoir des relations sociales plus justes et vraies.

En particulier vis-à-vis des enfants, et notamment si vous êtes quotidiennement au contact d'enfants ?

Dans le cadre professionnel je verbalise beaucoup avec les enfants et personnels de l'animation autour des émotions. Avec [incomplet]

Globalement, que pensez-vous de votre éducation ?

J'ai vécu avec des parents en grande souffrance et très carencés, nés en 1932 et 1936 dans des conditions de précarité et pauvreté extrêmes. Aussi, ils ont fait de leur mieux pour ma sœur et moi.

Viviez-vous, enfant, dans une société où la violence éducative est courante ?

Oui, la société française était et reste violente, mais s'en cache, et ce sujet reste sensible.

Qu'est-ce qu'évoque pour vous l'expression « violence éducative ordinaire » ? Quels types de violence en font partie ? Et quelle différence faites-vous, le cas échéant, entre maltraitance et « violence éducative ordinaire » ?

Les VEO sont communément admises, à la différence des maltraitances.

Avez-vous des objections aux idées développées ? Lesquelles ?

non

Comment nous avez-vous connus ?

par le site

Ce site a-t-il modifié ou renforcé votre point de vue sur la violence éducative à l'égard des enfants ?

Oui, mon point de vue a été conforté.

Camille, F., 50 ans.