Vos enfants ne sont pas vos enfants, ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous et non pas de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Khalil Gibran, extrait du recueil Le Prophète.

Marianne Roger, Sylvie Vermeulen, deux militantes inspirantes

Marianne Roger a été activement présente dans notre association pendant plus de dix ans, jusqu'en 2019.

Elle a également été pendant de longues années un membre actif de l’association Led’a (Les Enfants d’abord), avant de connaître la maladie qui l’a cruellement emportée en juin 2020 à l’âge de 59 ans.

Les membres de l’OVEO qui l’ont connue se souviendront toujours d’elle comme d’une personne d’une grande intégrité, prête à offrir ses grandes compétences et la rigueur de sa pensée pour servir les causes qu’elle défendait (la cause des enfants, le droit à la liberté d’instruction), mais aussi toujours soucieuse de tolérance envers ceux qui n’avaient pas fait un aussi long chemin qu’elle sur cette voie.

Lire l’hommage rendu à Marianne sur le site Led’a à propos de la Journée internationale pour la liberté de l’instruction (JIPLI, chaque 15 septembre), qu’elle avait contribué à lancer en 2007 : JIPLI 2020


Témoignages d’adhérents de l’OVEO :

"J’ai personnellement rencontré Marianne lors de notre assemblée générale de 2015 à Matour. Marianne prenait la parole dans une tonalité que je trouvais très paisible et en même temps très claire, dans une radicalité qui était pour moi une vraie richesse pour l’association.

Au moment des débats sur le vote de la loi [du 2 juillet 2019], j’ai particulièrement apprécié son insistance à défendre l’indépendance du point de vue de l’OVEO et son attachement à préserver un fonctionnement démocratique. Elle a eu pour moi un rôle très précieux par ses éclairages et sa vision résolument tournée vers un respect inconditionnel de la personne de l’enfant. Elle a une grande part dans ce qu’est devenu l’OVEO aujourd’hui, une association référente sur le sujet de la violence éducative. Sans aucun doute nous pouvons la considérer comme faisant partie de ces rares personnes qu’Alice Miller a nommées témoins lucides auprès des enfants."
Jean-Pierre Thielland (président de l’OVEO de 2018 à 2020)

**

"Je n’ai rencontré Marianne que lors de l’AG 2015. Pour moi, c’était une personne extrêmement intègre et j’étais admirative de son aplomb détendu lorsque je l’ai rencontrée. Ses messages étaient toujours francs mais je me suis rapidement aperçue qu’ils étaient toujours constructifs et sans sous-entendus, ce qui me paraît rare et précieux. Je présente mes condoléances à tous ses proches."
Sophie Blum

**

"C’est avec tristesse que j’apprends [...] le décès de Marianne.

Je n’ai pas eu l’occasion de la rencontrer mais nous avons souvent correspondu et j’ai toujours apprécié son engagement, son sérieux, sa rigueur.

Son souvenir nous aidera à agir en faveur du respect des enfants."
Olivier Maurel

**

"Marianne, tu n’es plus là pour échanger sur notre sujet de prédilection avec ton esprit averti et avisé.

Plusieurs fois par an par téléphone, de vive voix lors de mes passages à Montpellier, c’était toujours enthousiasmant, éclairant.

Avec toi je me sentais portée par cette avant-garde que j’aime tant, cette nécessité de voir plus loin que les conventions, les présupposés.

Après notre première rencontre dans un groupe La Leche Ligue, nous n’avons pas lâché notre fil, je poursuis mes discussions avec toi intérieurement.

Ton engagement était entièrement désintéressé, entier, sensible. Il était à la hauteur de ta personne et de tes idéaux.

Le vide est là, l’énergie tendre et délicate reste."
Cahty Malherbe


Marianne avait apporté sa contribution au site de l’OVEO, non seulement en tant que webmaster et informaticienne, mais aussi dans plusieurs articles et critiques de livres :

Marianne avait également apporté sa contribution à la critique de C’est pour ton bien, d’Alice Miller (mars 2009), à l’article Est-il juste de restreindre la liberté d’instruction (août 2016), et au compte-rendu critique de la soirée Thema du 6 décembre 2011 sur Arte, Arte « au pays de la fessée interdite », toujours d’actualité (mars 2015)

Elle a à de nombreuses reprises représenté l’OVEO sur des stands, en particulier à Montpellier, avec l’association Parent’AGE, qu’elle avait cofondée (voir par exemple en 2017)


Sylvie Vermeulen (1952-2020)

Sylvie Vermeulen nous a quittés le 10 mars 2020 après une longue maladie. Elle avait consacré toute sa vie à l’étude de la psychologie et à l’écoute des autres.

Depuis 2002, elle animait avec le psychohistorien Marc-André Cotton la revue et le site Regard conscient, sur lequel on peut retrouver ses articles ainsi que des témoignages dans le livre d’or à sa mémoire.

Photo : © Robin Gervais.

Quelques articles de Sylvie Vermeulen parmi bien d’autres à lire ou à relire :

Un recueil de textes de Sylvie Vermeulen « sur les effets de la violence éducative et sur la nécessité de travailler sur soi, ses blessures et ses projections, pour ne pas reproduire la violence subie », Le Génie de l’être et autres écrits, doit paraître aux éditions Le Hêtre-Myriadis au printemps 2021.


Nous avons également appris la disparition dans la même période de Carine Phung, qui avait participé à la création en septembre 2006 de Grandir autrement (« premier magazine francophone consacré à l’écoparentalité »), dont elle a été rédactrice en chef jusqu’en  2012.