Quand on a rencontré la violence pendant l'enfance, c'est comme une langue maternelle qu'on nous a apprise.

Marie-France Hirigoyen.

Boris Cyrulnik

Boris Cyrulnik, Alice Miller et l’enfance des nazis

Par Catherine Barret, membre de l’OVEO Dans un débat organisé par France Culture (mis en ligne en avril 2014, mais datant de fin 2010) à propos de son livre Mourir de dire, la honte (Odile Jacob, 2010), une personne du public a demandé à Boris Cyrulnik s’il connaissait l’œuvre d’Alice Miller, morte quelques mois auparavant. […]

, ,