Pourquoi appelle-t-on cruauté le fait de frapper un animal, agression le fait de frapper un adulte et éducation le fait de frapper un enfant ?

Accueil

Une nouvelle proposition de loi pour interdire la violence éducative

Le 22 février dernier, la députée Maud Petit a déposé avec François-Michel Lambert une proposition de loi pour modifier l’article 371-1 du code civil et interdire « les punitions corporelles ou châtiments corporels, les souffrances morales, ou toute autre forme d’humiliation envers son enfant ». L’OVEO approuve cette proposition de loi, qui a reçu le soutien de […]

, ,

Un dossier sur la parentalité positive dans le journal Libération

Suite à la nouvelle campagne de la Fondation pour l’Enfance contre les violences éducatives ordinaires, le journal Libération a publié le 7 février un dossier titré « Éducation bienveillante – Le mythe du parent parfait ». Le dossier s’intéresse à l’émergence d’écoles de la parentalité bienveillante et de stages de parentalité positive proposés aux parents, l’OVEO y […]

, ,

Une nouvelle campagne lancée par la Fondation pour l’Enfance

Après « les mots qui font mal » – signée par l’OVEO et Stop VEO, Enfance sans violences –, la Fondation pour l’Enfance lance une nouvelle campagne de prévention contre les violences éducatives ordinaires, diffusée à partir du 23 janvier 2018 sur les chaînes de télévision, avec un spot sur les cris, un autre sur les violences physiques. […]

,

Journée internationale des droits de l’enfant 2017 – la nécessité de légiférer pour l’abolition des châtiments corporels rappelée

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre dernier, le Défenseur des droits a publié un rapport consacré au suivi de la mise en œuvre par l’État des observations du Comité des Droits de l’enfant de l’ONU, rendues publiques en février 2016. Dans un chapitre consacré à la protection des […]

Lancement de la 1ère campagne de sensibilisation sur l’impact des violences verbales

« Les mots qui font mal » Une nouvelle fois, l’Observatoire de la violence éducative ordinaire et Stop VEO, Enfance sans violences s’associent pour lancer la première campagne grand public de sensibilisation télévisée et Internet sur l’impact des violences verbales parentales dans l’éducation des enfants en France. Nous avons tous au moins une petite phrase […]

, , ,

Prochaine assemblée générale de l’OVEO

L’OVEO va tenir son assemblée générale le samedi 14 octobre à Paris. Nous ferons le bilan de notre action depuis la dernière assemblée générale de Recoubeau-Jansac dans la Drôme, notamment l’inclusion de la violence éducative dans le texte-cadre national d’accueil du jeune enfant, destiné aux professionnels de la petite enfance, et dans le plan interministériel de […]

, , ,

L’OVEO a contribué aux dernières avancées en matière de lutte contre la violence éducative ordinaire en France

Depuis de nombreuses années, notre association a signalé à plusieurs reprises la nécessité de mener des campagnes de sensibilisation sur la violence éducative ordinaire, tant au niveau de la formation des professionnels que de l’information des parents, et de modifier le cadre légal1. Aujourd’hui, nous nous réjouissons des dernières mesures prises par le gouvernement et […]

Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle

L’OVEO – en partenariat avec les associations Bien-Traitance, Formation et Recherches, Ensemble pour l’Education, Familylab France – Le laboratoire des familles, Fondation pour l’Enfance, La Maison de l’Enfant, Mémoire traumatique et victimologie, Ni claques ni fessées, Les Parents d’amour, PEPS, StopVEO, Enfance sans violences, et soutenu par de nombreuses personnalités luttant contre la violence éducative ordinaire – a envoyé un courrier aux candidats à l’élection présidentielle pour les informer […]

, , , , , ,

Tués dans un but « éducatif »

Par Jean-Pierre Thielland, membre de l’OVEO. L’article 222 de la loi Egalité et Citoyenneté, rejeté par le Conseil Constitutionnel, avait pour modeste intention d’inciter les parents à exclure de l’éducation des enfants « tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles ». Pour une question de forme, cet article a finalement […]

‹ Articles précédents