C’est seulement quand se produit un changement dans l’enfance que les sociétés commencent à progresser dans des directions nouvelles imprévisibles et plus appropriées.

Lloyd de Mause, président de l'association internationale de Psychohistoire.

Hommage à Murray Straus (1926-2016)

Murray Straus

© murraystraus.wordpress.com

Après le décès de Jordan Riak, nous avons appris celui, le 13 mai 2016, du Dr Murray Straus, célèbre sociologue américain pionnier dans le domaine de la recherche sur les violences intrafamiliales, dont il a montré l’importance dans la société.

Chercheur à l’université du New Hampshire depuis 1968, la plupart de ses travaux des dernières décennies ont été consacrés à l’étude des effets du châtiment corporel des enfants, et à répondre aux théories le justifiant1

Le site Project NoSpank a reproduit 14 articles de Murray Straus (qui est mentionné au total dans pas moins de 120 articles de ce site). Le dernier en date, Children who are spanked have lower IQs, new research finds, est cité dans notre article Les châtiments corporels réduisent le quotient intellectuel (rubrique Études scientifiques sur les effets de la VEO). Dans la même rubrique, on peut lire aussi, en français, Châtiments corporels et problèmes sexuels à l’âge adulte.

Lire l’avis de décès.


  1. Voir par exemple, en anglais, Murray Straus' comments on Baumrind's data. Murray Straus est également cité plusieurs fois dans cet article (traduit du site Project NoSpank) : La violence légale des adultes. []