Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

adulto-centrisme

La violence éducative ordinaire à la télévision

Par Evelyne B., membre de l’OVEO Alors que nous sommes maintenant en mesure de connaître les dangers de la violence éducative ordinaire, et ses dramatiques conséquences sur l’équilibre et le psychisme d’une majorité d’êtres humains, nous pouvons constater à quel point la télévision, à travers des séries diffusées régulièrement et obtenant un grand succès, demeure […]

, , ,

L’adultisme, ce poison invisible qui intoxique nos relations avec les enfants

Par Teresa Graham-Brett1 Cet article est paru dans une version abrégée dans le n° 1 (mars-avril 2012) de Kaizen.Traduction : Béatrice Mera. « Dans notre vie, même si nous combattons le racisme, même si nous nous battons pour un monde en paix, même si nous luttons pour un monde plus respectueux de l’environnement, si nous […]

, , , ,

La violence éducative, un comportement contre nature

Par Olivier Maurel, fondateur de l’OVEO. Article paru dans Biocontact n° 216 (septembre 2011), reproduit avec l’autorisation du magazine. Depuis plus de cinq mille ans, la quasi-totalité de l’humanité bat, frappe, gronde, injurie, punit, humilie les enfants. L’usage du bâton, du fouet, du martinet était encore, il y a peu, considéré comme normal en France […]

, , ,

L’enfant-roi, les limites, l’autorité et la discipline

Par Cris, membre de l’OVEO Quand on parle d’« enfant roi »1, et qui plus est d’enfant tyran, on veut dire que l’enfant en question fait ce qui lui plaît sans aucune contrainte. Et par là, qu’il suit son seul intérêt, sans se préoccuper de celui des autres. Il deviendrait égoïste, amoral, éventuellement déplaisant, voire […]

, , , ,

Robert Muchembled : comment la violence éducative est méconnue par les chercheurs sur la violence

Par Olivier Maurel Un nouveau gros pavé de près de 500 pages a paru cette année sur la violence. Il s’agit du livre : Une Histoire de la violence, de la fin du Moyen Âge à nos jours (Seuil). L’auteur, Robert Muchembled est professeur à l’université de Paris-Nord, Visiting Professor à l’université du Michigan, ancien […]

, , , , ,