Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Vos témoignages sur la VEO

Le phénomène de la violence éducative ordinaire (VEO) est encore malheureusement trop souvent passé sous silence, même par les spécialistes et les professionnels de l’enfance. Nous avons souhaité offrir la possibilité à chacun de témoigner sur son expérience vécue de la violence éducative ordinaire.

Vos définitions de la VEO

Il n’existe pas de définition « officielle » de la violence éducative ordinaire. Ce que certains considèrent comme étant de la violence éducative ne l’est pas pour d’autres. Nous publions ici les définitions proposées par des membres fondateurs de l’OVEO, des membres du comité de parrainage, des adhérents ou simplement des visiteurs du site qui ont souhaité nous envoyer la leur.

Voir les définitions : Qu’est ce que la VEO ?

Vous pouvez nous envoyer votre propre définition par courrier ou à l’adresse contactez_nous@oveo.org. Elle pourra (avec votre accord) être publiée sur notre site dans cette rubrique.

Vos témoignages sur la VEO

Témoignez de votre expérience de la violence éducative ordinaire en France ou dans d'autres pays en nous écrivant à temoignage@oveo.org. Votre témoignage ne sera publié sur le site qu’avec votre accord. Merci de préciser si vous ne souhaitez pas que votre témoignage soit relayé sur les réseaux sociaux de l'OVEO.

Pour témoigner, vous pouvez ou non vous aider de notre questionnaire et de cet article.

Voici la liste :