Les enfants n'ont pas besoin d'être éduqués, mais d'être accompagnés avec empathie.

Jesper Juul.

Un commentaire de l’article 19 de la Convention internationale des droits de l’enfant

Aucune violence envers les enfants n'est justifiable, toute violence envers les enfants est évitable

Par David Dutarte (mars 2011)

Le Comité international des droits de l'enfant a publié au début de l'année 2011 le Commentaire général n° 13 (disponible en anglais uniquement) sur l'article 19 de la Convention internationale des droits de l'enfant, article qui fait obligation aux Etats de veiller à ce que les enfants soient protégés contre toute forme de violence.

Parce que « l'ampleur et l'intensité de la violence exercée sur les enfants [à travers le monde] sont alarmantes », et pour « mettre effectivement un terme à ces pratiques qui compromettent le développement des enfants et les potentialités de résolution non-violente des conflits entre les sociétés », le Comité appelle les Etats à « renforcer massivement et élargir les mesures qui pourraient mettre fin à la violence ».

Ce document a pour objectif principal d'aider les Etats à comprendre l'importance et la signification de l'article 19 et de les guider vers l'interdiction et la prévention de la violence. Le Comité précise que par violence, il est entendu « toutes les formes de violence, d'atteinte physique ou psychologique ou d'abus, de défauts de soins ou de négligence, de maltraitance ou d'exploitation des enfants, y compris la violence sexuelle ». Il en dresse une liste non exhaustive, mais claire et précise. Le Comité précise aussi que cette interdiction doit incomber à quiconque a la garde de l'enfant, le(s) parent(s), le tuteur légal ou toute autre personne, y compris les acteurs non étatiques.

Nous accueillons avec grand espoir ce document qui nous semble d'une importance majeure pour la cause des enfants à travers le monde et dans la lutte contre la violence éducative ordinaire. Nous vous recommandons sa lecture dans son intégralité.