Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Programme CAP : des clés pour l’autonomie et la prévention des violences

Mise à jour mars 2023 : Nous vous invitons à découvrir l'épisode 42 d'Un podcast à soi, L'autodéfense des enfants, dans lequel Charlotte Bienaimé a enregistré l'intervention de Laura et Manon de l’association Garance (Belgique), qui propose le programme CAP, dans une école primaire. Cela permet d'écouter les conseils et propositions qui sont faites et d'entendre la parole des enfants concernés.


Le programme Child Assault Prevention a été élaboré aux États-Uni en 1978 et s'est étendu au fil des ans dans plusieurs pays. Le but est de donner du pouvoir aux enfants pour être "Safe, Strong and Free" (en sécurité, forts et libres) et de les outiller pour lutter contre la harcèlement et les agressions en cassant le cycle de violence. Au Québec, le programme a pris le nom "ESPACE" (1985).

Ressources :

Il nous semble salutaire que des programmes à destination des jeunes existent pour leur permettre d'élaborer leurs propres moyens de défense, plutôt que de leur demander de compter uniquement sur le soutien et la protection des adultes comme c'est régulièrement le cas, les maintenant dans une posture de vulnérabilité.

Renforcer les capacités des enfants à se défendre,
Renforcer les capacités des adultes à les aider.
illustration : KIKOR. kikor@poivron.org

Importé en France, le programme CAP (Clés pour l'Autonomie et la Prévention) est un programme de prévention primaire des violences envers les enfants, dispensé au sein des écoles et lieux d'accueil. Il se base sur une approche pédagogique triple, incluant des ateliers à destination des parents ou référent·es, des professionnels de l'éco-système école (enseignant·es, personnel, éducateur·trices, orthophonistes, entraineurs…), et des enfants (primaires et maternelles). De cette façon, les messages de prévention diffusés sont cohérents et peuvent se renforcer mutuellement. Le programme a pour objectif d’informer et de sensibiliser, mais surtout d’accroître la confiance en soi et les ressources personnelles et collectives, chez les enfants comme chez les adultes.

Chaque enfant a le droit de se sentir fort/e, libre et en sécurité. Si quelqu’un·e lui enlève un de ces droits, l’enfant peut dire non, résister ou chercher de l’aide. Les enfants ne sont jamais responsables des violences subies.


, , ,