Vos enfants ne sont pas vos enfants, ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous et non pas de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Khalil Gibran, extrait du recueil Le Prophète.

Conférence gesticulée : “Baisse les yeux quand je te parle…”

... Et baisse les yeux quand j'te parle ! De la violence éducative ordinaire à la violence de l'humanité

Voir la mise à jour du 19 mai 2020

Cette conférence gesticulée de Camille Pasquier (membre de l'OVEO), jouée pour la première fois en septembre 2017 sous le titre Attends, tais-toi, viens, reste assis et présentée aux membres de l'OVEO en octobre 2017, est devenue un vrai spectacle représenté à de nombreuses reprises en 2018 et 2019.

Le format de la conférence gesticulée est très agréable, parce qu’il mêle humour, émotion et informations. Il n’est jamais accusateur mais interroge. À travers des situations très courantes, Camille relève d’abord ses propres questionnements de future puis de jeune maman. Elle pointe et questionne des actes ou des paroles de sa famille et de son entourage, et les met en relation avec des extraits d’ouvrages ou des connaissances apportées par les neurosciences.

Camille questionne le public, rebondit sur ce qu’il peut dire. On sort de cette conférence gesticulée ému, rechargé et apaisé.

Le message ? Qu’est-ce que la VEO (définition et exemples), pourquoi en use-t-on, quelles sont ses conséquences sur la société, n’est-ce pas une utopie de continuer à la perpétuer si l’on veut que le monde change ?

Le relais petite enfance d'Issoire (63) a publié le 18 novembre 2019 sur son blog un bel article (avec extraits vidéo) sur cette conférence gesticulée.

Voir la bande-annonce.

Voir le programme des représentations.


Le 2 avril 2020, Camille Pasquier était invitée par le Forum de l'Enfance libre Mulhouse pour un Live Facebook autour de sa conférence gesticulée : genèse, lectures, parcours de vie et cheminement… Cet interview permet de "faire connaissance" avec Camille et de découvrir sa pensée, en complément ou comme introduction à son spectacle.