Vous dites : « C’est épuisant de s'occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak, Quand je redeviendrai petit (prologue), AFJK.

Pays abolitionnistes


Dans cette partie, quelques articles concernant les pays qui ont interdit par une loi les punitions corporelles et toutes formes de traitement dégradant. Découvrez la liste actualisée des pays abolitionnistes.

Études sur les conséquences d'une loi d'interdiction

La SUÈDE et les PAYS SCANDINAVES ont été pionniers en matière d'interdiction de la violences ordinaires infligées aux enfants. Voici quelques articles pour en découvrir un peu plus sur leur longue expérience :

La NOUVELLE-ZÉLANDE est le premier pays anglophone à avoir interdit les punitions corporelles par une loi. Dans l’article qui suit, on voit que le vote d’une loi ne suffit pas en soi à modifier les comportements, mais qu’il s’agit d’une lente évolution qui peut toujours être remise en cause :